Aristocrate et tatoué: Impossible ?

Le tatouage en Europe a la réputation d’être lié aux voyous et au marins, ou du moins à une tranche bien particulière de la population. Des Bataillons disciplinaires d’Afrique aux prisons parisiennes, les tatouage sont souvent considéré comme étant l’apanage des criminels et aventuriers. Pourtant dès le 16eme siècle une aristocratie tatoué apparait en Europe. Le tatouage devient une nouveauté exotique que les plus hautes classes arborent fièrement.

Contrairement à ce que les idées reçues veulent, le tatouage n’a pas été uniquement accaparé par les marins et les criminels européens lors des 16eme et 17eme siècles. A une époque ou le passé militaire était grandement valorisé nombres de rois, d’empereurs et d’aristocrates de toutes sorte n’hésite pas a se faire des tatouages. Au retours des expeditions coloniales le tatouage gagne l’aristocratie militaire. Le Tsar Pierre le Grand (1682-1725) se fait tatouer hachette sur le poignet droit et il inspira son lointain successeur Nicolas II (1868-1918) qui se fit tatouer une épée sur la poitrine lors d’un pèlerinage à Jerusalem. En Angleterre c’est toute une ligné de roi tatoué qui existe, en effet Edouard VII, George V et George VI se font tous tatouer en souvenir de leur passage dans la marine. L’aristocratie Anglaise est très amatrice de tatouage. Pour l’anecdote, au 18eme siècle la fille d’un Lord anglais s’enfuit avec son amant en Amérique. Le père furieux lance un avis de recherche dans lequel se trouve la description du tatouage de sa fille. La tatouage était monnaie courante chez les riches anglais dont la fortune était souvent liées à des activité navales. Il n’était pas rare que les grands aristocrates qui partaient faire affaire en Amérique en Polynésie ou au Japon reviennent avec des souvenir des ses voyages gravé sur la peau. Cette pratique était d’ailleurs tellement répandue que un petit guide de tourisme au japon vendu en Angleterre conseillait de se faire tatouer sur place pour un « souvenir authentique ».

Des dirigeant tatoués

Au cours du 20 siècle on trouve également de grands dirigeant tatoués: Staline, Churchill et Roosevelt étaient tous les trois tatoués. Staline arborait une tete de mort sur la poitrine, Churchill une ancre de marine sur le bras et Roosevelt un écusson familial sur le bras. Leur cas n’était même pas une exception puisque avant eux L’archiduc François Ferdinand (assassiné à Sarajevo) avait un serpent sur le torse. Tout au long du 19eme siècle de nombreux dirigeants se font tatouer tel que JFK ou Harry Truman.

Le tatouage c’est donc développé en Europe dans toute les classes de la société et fut accepté même par les classes les plus hautes mais aujourd’hui on ne compte plus de dirigeant notable tatoué. De plus le tatouage n’est aujourd’hui pas considéré comme correct si l’on aspire a des postes importants.

body_art_1907_black_n_white
Maud Wagner, une des premieres grande tatoué

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s